La haine envers les Juifs est pleinement mise en évidence à l’Université York.

L’attaque de mercredi dernier contre des étudiants juifs réunis à l’Université York de Toronto n’a pas surpris bon nombre d’entre nous qui avons constaté la montée de l’hostilité contre les Juifs sur les campus universitaires partout au Canada.

La réunion des étudiants juifs avait l’autorisation requise des autorités universitaires. Cependant, malgré cela, ils ont été accostés par des membres de l’organisation « Students Against Israeli Apartheid » (SAIA) de l’université, composée principalement d’étudiants musulmans d’origine arabe et pakistanaise et de leurs alliés de gauche, une alliance parfois décrite comme « pro-charia et bolcheviques ».

Une quasi-bagarre s’en est suivie et un élève a été blessé. Des vidéos diffusées en ligne montrent des manifestants anti-juifs — certains cachant leur visage dans des foulards de style niqab — criants « Vive l’Intifada! », ce qui donne aux slogans du Hamas un style « Che Guevara ».

La violence contre les étudiants juifs de l’Université York a été fermement dénoncée par le groupe juif de défense des droits de la personne Bnai Brith. Michael Mostyn, leur PDG, a dit : « Les foules enragées ne peuvent pas empêcher les rassemblements légaux et pacifiques de se dérouler sur le campus, a-t-il ajouté.

Il a ensuite dit : « Une enquête plus approfondie est nécessaire sur la façon dont un groupe d’étudiants inscrits a été autorisé à glorifier le terrorisme et a tenté d’intimider ceux qui se réunissent pacifiquement sur le campus. Il doit y avoir des conséquences pour un comportement violent. »

Pour leur part, le maire de Toronto, John Tory, le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, et le premier ministre Justin Trudeau ont tous condamné la tentative violente de perturber l’événement pro-Israël à l’Université York.

Trudeau gazouillait ceci le 22 novembre : « Mercredi soir, la violence et les chants racistes ont éclaté contre un événement organisé par la communauté juive à l’Université York. Ce qui s’est passé cette nuit-là était choquant et absolument inacceptable. L’antisémitisme n’a pas sa place au Canada. Nous le dénoncerons toujours sous toute forme de haine. »

Le maire Tory est allé sur Twitter pour dire : « Je suis très troublé par l’apparente polarisation et la violence qui ressortent des événements d’hier soir à l’Université York. J’ai entendu aujourd’hui les préoccupations de plusieurs groupes juifs de notre ville. L’antisémitisme et la violence sont totalement inacceptables. »

La condamnation de l’antisémitisme par John Tory et Justin Trudeau me semblait suspecte, car il s’agissait d’un exemple de perroquet politiquement correct utilisant un langage qui n’a aucun poids.

Trudeau était en quelque sorte un caméléon.

Oui, le premier ministre a dénoncé l’antisémitisme à York. Mais il s’est aussi associé à des sommités de la démocratie et des droits de l’homme comme la Corée du Nord, l’Égypte, le Nicaragua, le Zimbabwe et « l’État de Palestine » pour trahir son allié Israël et pour la première fois, voter en faveur d’une résolution des Nations unies qui condamne ce pays.

Ces votes sont un rituel annuel à l’ONU, où l’État juif est la cible du bloc islamique de plus de 50 pays, avec les dictateurs du tiers monde qu’ils soutiennent.

Quant au maire John Tory, il a dénoncé l’antisémitisme d’une part, mais il n’a aucun problème à ouvrir l’hôtel de ville de Toronto à l’appel à la prière islamique, dont le genre a déjà qualifié les Juifs de personnes qui ont attiré les foudres de Dieu — ce que j’ai documenté dans des chroniques précédentes.

Même l’aumônier Musleh Khan, de la police de Toronto, discute de supposées citations du prophète selon lesquelles les Juifs ont attiré les foudres d’Allah.

Les politiciens ne peuvent prétendre combattre l’antisémitisme tout en tolérant d’autres exemples de haine envers les juifs.

 

Article dans sa version originale anglaise ici.

 

Traduction : Laurence B

 

Pour ne rien manquer des chroniques de Tarek Fatah en français, abonnez-vous à ce site en cliquant « Suivre », ci-haut à droite.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :